Mercredi 29 Février 2012

LE COURRIER PICARD SOMME : Le petit-fils de Charlemagne revient à Saint-Riquier

 
 

Depuis 1989, on avait perdu la trace des restes de Nithard, petit-fils de Charlemagne, inhumé à l'abbaye de Saint-Riquier, dans la Somme.

Ces restes étaient partis pour analyse dans un laboratoire parisien et avaient disparu. Ils viennent d'être retrouvés et seront officiellement remis au maire de Saint-Riquier le vendredi 9 mars à 11heures en l'église abbatiale.

Grand esprit de son temps, rédacteur du premier acte de gouvernement européen, Nithard de Ponthieu ne pouvait pas rester, après mille ans, exilé loin de ses terres.

Le 17 juin 1989, le professeur arrageois Honoré Bernard, archéologue et historiographe de l'abbaye de Saint-Riquier, aidé de deux étudiants, soulevait fébrilement les deux morceaux fendus qui couvraient le sarcophage d'un homme du IXe siècle.

Selon les écrits anciens, et notamment la chronique d'Hariulf, au XIIe siècle, c'est à cet endroit, devant l'entrée de l'abbatiale, qu'avait été inhumé Nithard, petit-fils de Charlemagne, fils de Berthe et d'Angilbert.

Exhumés une première fois au XIIesiècle, les restes de cet abbé de Saint-Riquier avaient été roulés dans un tissu précieux, dont il restait quelques fils d'or.

Deux cupules crâniennes étaient posées l'une dans l'autre; l'une était marquée d'un coup d'épée, ainsi que l'avait déjà décrit Hariulf.

Nithard, abbé, chroniqueur et soldat, rédacteur du célèbre Serment de Strasbourg (842) avait en effet été tué, en 844, d'un coup d'épée sur le crâne alors qu'il combattait les Aquitains. J.D.