Etude de lecture page 321 "Manuel pour mon fils" de Dhuoda

Pour le seigneur Thierry

Tu ne dois pas non plus omettre de prier, mon fils, pour celui qui, te recevant de mes bras, t'a, au bain de la régénération, adopté comme fils dans le Christ. On l'appelait de son vivant le seigneur Thierry, et maintenant il n'est plus. Il eût été pour toi en toutes choses un éducateur et un ami, s'il l'avait pu. Il a été reçu, nous le croyons, dans le sein d'Abraham. en te laissant en ce monde comme son enfant premier-né, il a légué tous ses biens à notre commun maître et seigneur pour qu'ils puissent totalement te profiter.  Prie souvent pour ses pêchés, surtout en compagnie de beaucoup d'autres durant les noctures, les matines, les vêpres et les autres heures, cela au cas où il a commis  quelque injustice et n'a pas fait pénitence pour l'éternité. Autant que tu le peux, que ce soit à plusieurs, avec   des gens vraiment bons. autant que tu le peux, que ce soit par les prières des saint prêtres. Et tout en distribuant des aumônes aux pauvres, fait fréquemment offrir pour lui au seigneur le sacrifice.

Lorsque tu répands ta prière pour lui devant Dieu, récite ainsi les versets : V. Requiem aeternam, etc. V. anima eius in bonis demoretur. V. In memoria aeterna erit iustus, et les autres que tu sais bien. Les versets une fois achevés, récite l'oraison Collocare digneris :

"Daigne, seigneur, donner place au corps et à l'âme de ton serviteur Thierry dans le sein d'Abraham, celui d'Isaac et celui de Jacob, afin que, quand viendra le jour de ta manifestation, ton commandement le fasse ressusciter parmi tes saints et tes élus. Par notre Seigneur..."