DUCHE DE TOULOUSE

Au VIIème siècle, le duché de Toulouse comprenait les Pyrénées jusqu’à la Loire.

720 - L’indépendance de ce duché est reconnu par Charles Martel

721 – Lors du siège de Toulouse Eudes repousse les envahisseurs arabes venus d’Espagne. A cette occasion l’armée d’El Samah subit une très lourde défaite.

768 – Fin de l’indépendance du duché par Pépin le Bref.

778 – Création par Charlemagne du Royaume d’Aquitaine

Son fils Louis le Pieux est roi d’Aquitaine à l’âge de trois ans.

Le comté est d’abord confié à Chorson, puis à Guillaume, son propre cousin.

A la tête du comté, le comte exerce un pouvoir sur les affaires criminelles, assisté de magistrats et d’hommes libres.

Le comte le plus puissant à porter le titre de duc est celui deToulouse qui se nomme Chorson, spécialement chargé des affaires militaires face aux Sarrasins. Il administre en fait le royaume, quand Louis s’absente pour accompagner son père dans ses expéditions en Italie, en Europe Centrale ou pour apprendre à gérer ses territoires.

Chorson, duc de Toulouse, après avoir combattu les gascons rebelles, fut fait prisonnier en 787 par le chef Adalaric. Mais après de douteuses manœuvres Chorson arrive quand même à négocier sa liberté en promettant de ne plus jamais reprendre les armes contre lui. En 790, Charlemagne bien informé des affaires du royaume, n’hésite pas à destituer le duc Chorson et à exiler Adalaric.

Puis il nomme pour administrer le comté de Toulouse, Guillaume au Court-Nez ou le Grand ou d’Orange connu plus tard sous le nom de Saint Guillaume de Gellone. Il est le fils d’un noble franc, de souche merovingienne qui porte le nom de quatre rois : Théodoric (Thierry) duc Franc, comte d’Autun, valeureux guerrier, qui se distingua tout particulièrement à Poitiers. Sa mère qui représente la dysnatie carolingienne s’appelle Aldane ou Alda (Aude) sœur du roi Pépin le Bref. Il est de ce fait, cousin de Charlemagne.