charlemagne

Charlemagne, se heurte de plus en plus à la population aquitaine, qui supporte de moins en moins l’administration Franque.

Il faut dire que la région a été longtemps dominée par les Goths par les Arabes et enfin lesCarolingiens.

C’est Pépin qui s’empare de l’Aquitaine grâce à l’appui de quelques comtes wisigoths de la Septimanie que tenaient toujours les Arabes. De 760 à 768, Pépin fait une campagne chaque année en Aquitaine s’enfonçant un peu plus chaque fois pour ravager les contrées de l’ Auvergne et du Berry. En 761, accompagné des Comtes de Bourges et de Poitiers, Waifre dévaste la Bourgogne jusqu’à Châlons sur Sâone.

pepin_le_bref

Pépin de son côte après avoir guerroyé en Rhénanie revient en force, passe la Loire à Nevers et s’empare des villes les unes après les autres. En 762, prise de Bourges malgré les efforts désespérés du comte aquitain Humbert qui finalement va se rallier à Pépin. La ville de Thouars en Poitou capitule aussi. Il s’installe conquérant et relève les murailles dans les villes dont il s’est emparé. Il place ici et là des garnisons et des comtes austrasiens. Mais Waifre semble reprendre pourtant les villes démantelées. Pépin est obligé en 766 de partir d’Orléans pour obtenir la capitulation d’Argenton –sur-Creuse. Un parent de Waifre se rallit à la cause de Pépin et gagne en remerciement un comté du Bas-berry, jusqu’au Cher.

berthe3

En 767, Pépin s’installe à Bourges avec la reine Bertrade. Souhaitant faire de Bourges une des capitales Franques, il y fait construire un palais.

Avec la soumission des Basques en 768, l’Aquitaine est enfin docile mais dans un état de complet traumatisme : terres brûlées, villes incendiées, monastères détruits

La civilisation et sa culture si particulière est pratiquement ruinée.

En effet, par leur coutume et leur état d’esprit, L’Aquitaine se démarque complètement du monde Franc.

Sa situation géographique est un danger permanent face aux Maures d’Espagne, qui laisse toujours craindre une attaque par la Septimanie.

Puis l’échec de l’armée Franque devant Saragosse en 778 a été ressenti comme une humiliation et incite Charlemagne à la prudence. Il demeure inquiet des conséquences de ce désastre. Puis il s’interroge quand même sur la vulnérabilité de cette Aquitaine, encore mal remise de l’invasion Franque.

Après réflexion, Charlemagne se décide finalement  à faire un geste en faveur de la noblesse locale pour reconnaître et satisfaire leur dignité en leur accordant un semblant d’indépendance et d’autonomie. Il érige l’Aquitaine en royaume mais par sécurité englobe également la Gascogne et la Septimanie.

Pour protéger ce nouveau royaume, Charlemagne pense tout naturellement à son fils Louis, né à Chasseneuil en Poitou.

Louis_le_pieux

L’organisation de la cérémonie du sacre se déroule à Rome le 15 avril 781. Louis devient à cet instant, à l’âge de trois ans, roi d’Aquitaine. La ville de Bordeaux fut retenue pour l’entrée officielle dans ses états. Pour l’occasion, Charlemagne avait fait confectionner une tenue d’apparat et des armes à la taille du petit roi. Sur sa selle, entouré de dignitaires et de son illustre père, il traversa la ville de Bordeaux qui lui réserva un véritable triomphe.