Une grave crise s'instaure dans l'Empire d'occident. Lothaire, prend la tête du conflit. De son côté se rangent aussi bien des nobles que des ecclésiastiques. Poussé par Judith, Louis, convoque l'assemblée de Worms en 829, qui décide d'éloigner Lothaire et de l'envoyer en Italie. Son jeune fils Charles bénéficie en retour d'une partie de la Bourgogne, de l'Alsace, l'Alemanie et la Rhétie.

A cette nouvelle, un véritable drame familial secoue le royaume. Les agissements de Louis le Germanique et Pépin 1er d'Aquitaine obligent Louis le Pieux à faire abolir l'Ordinatio Imperii.

Lothaire_I

Lothaire n'est plus un empereur associé à son père et le partage territorial se trouve de ce fait, complètement modifié.

Attendant l'heure pour se venger, les trois fils pour une fois unis font cause commune pour soulever l'aristocratie contre leur père. Abandonné par son armée près de Colmar, Louis le Pieux est fait prisonnier. Nous sommes en 833. C'est l'Archevêque de Reims qui dépose l'empereur de sa couronne. Pour l'humilier, on le contraint à faire publiquement pénitence au monastère de Saint Médard de Soisson. Pendant ce temps, Judith et le petit Charles sont enfermés pendant un an dans une forteresse à Tortonne, en Lombardie

Le premier geste de Lothaire fut de rétablir l'Ordinatio Imperii pour se faire reconnaître le seul empereur.

Dans cette affaire, il oublie complètement ses frères qui frustrés, organisent son départ précipité vers l'Italie. Profitant de cette opportunité, Louis le Pieux revient au pouvoir. L'assemblée de Thionville annule les dispositions en faveur de Lothaire, en févier 835       

Pensant toujours à préserver le jeune Charles, Louis le Pieux provoque une assemblée a Aix-la-Chapelle en 837, pour lui faire accorder un territoire situé entre le Rhin, la Meuse et la Seine.

En 838, meurt Pépin 1er d'Aquitaine. Ce grand royaume est offert Naturellement, à Charles, qui devient roi d’Aquitaine

La noblesse d'Aquitaine se soulève. Elle a déjà choisi le successeur en la personne de Pépin Il, fils de leur souverain.

La révolte gronde. Louis le Germanique, qui n'attend qu'une occasion pour être contre son père, attise le mécontentement. Près à organiser une expédition contre ce fils, la mort surprend Louis le Pieux, en 840, dans une île du Rhin, à l’âge de 62 ans.

Article publié par Marie de Mazan Tous droits réservés